Loading...

Hugh Hefner Révolutionnaire

Quand on pense à Hugh Hefner, on voit un chanceux en peignoir qui déambule dans son manoir entouré de filles physiquement intelligentes. Il existe en réalité deux manoirs. Le manoir d’origine est érigé à Chicago où Hugh Hefner est né en 1926 en pleine prohibition nous rappellant que l’ironie du sort est la face cachée de notre destin.

C’est toutefois le manoir de Beverly Hills qui entre dans la légende au point qu’un invité avait osé dire que c’est ce que Dieu aurait construit s’il avait eu de l’argent (Dieu n’a pas souhaité commenter…). Elvis Presley, John Lennon, Leonardo Di Caprio ou Cameron Diaz y ont festoyé. C’est aussi dans ce manoir que Bill Cosby aurait violé en 1974. Attendez! Comment c’est possible ça au paradis des mâles? Si c’était Dieu qui l’avait construit il n’y aurait pas eu ce genre de vis caché…

Fuck le manoir légendaire. Il n’est que le trophée qu’Hugh Hefner a soulevé après qu’il soit sorti vainqueur de guerres qui l’ont opposé aux puritains, aux religieux, aux féministes et à tout l’establishment. En décembre 1953 sortait le premier numéro de Playboy Magazine avec Marilyn Monroe en couverture. « Décembre » n’était même pas mentionné parce que tout visionnaire qu’il était Hugh n’était pas sûr de l’écouler et voulait garder l’option de le laisser en kiosques les mois suivants. Avec pour seule expérience un job au magazine Esquire (qu’il quitte parce qu’on lui refuse une augmentation de $5 par semaine) il crée ce premier numéro avec $3600. L’auteur de l’un des articles investit les $200 qu’il aurait dû être payé dans le magazine. Il deviendra millionnaire… Le magazine devient tout simplement le plus gros succès de l’après-guerre!

                                                                                                                                      playboy intermediaire

Avant qu’Hugh Hefner n’opte pour « Playboy » le magazine devait s’appeler « Stag party » traduisez « la fête des cerfs ». Techniquement toutes les modèles et hôtesses qui ont porté ces très mignonnes oreilles de lapin pendant des décennies auraient porté des bois de cerfs à la place. C’est toujours facile de dire que les gens ont fait le bon choix après coup mais ça l’est encore plus dans le cas présent. Né dans une famille protestante il se pose quand-même vite les bonnes questions : pourquoi devrions-nous refouler nos envies? Dans une Amérique où les puritains dessinent le modèle de société et les contours de la morale cet iconoclaste a su renverser la table. Il a d’ailleurs récidivé tout au long de sa carrière comme en 1955 où il défend l’homosexualité en publiant un texte controversé de Charles Beaumont. Pardon d’insister mais je répète pour que nous mesurions tous ensemble la circonférence des couilles de ce grand monsieur. En 1955 donc, dans une Amérique où le législateur s’appuie sur la Bible pour déterminer ce qui est bien et ce qui est mal Hugh Hefner décide de publier une histoire où l’homosexualité est la norme et l’hétérosexualité l’orientation déviante et persécutée. Comme si ce n’était pas déjà assez spectaculaire il le fait dans le magazine perçu comme le plus machiste du monde! Ensuite, en 1971 Darine Stern devient la première afro-américaine à être en couverture du magazine qui pèse à sa façon dans le combat des droits civiques. Le magazine de mode Vogue n’a quant à lui affiché une femme noire à la une que 3 ans plus tard… L’engagement de Playboy se poursuit quand en 1971 il donne la parole à Miles Davis, à Malcom X et à Martin Luther King Jr. qui donna sa plus longue interview dans les colonnes d’un magazine masculin qui donne autant de matière à réfléchir que de matière évidente à fantasmer.

En 1971 le magazine se vend à 7 millions d’exemplaires tous les mois. La marque Playboy est installée dans la pop culture avec émission TV, boites de nuit et produits dérivés. Cette même année la marque est introduite en bourse et Hugh Hefner reçoit donc son trophée sous la forme des clés du manoir de Beverly Hills. On vous a raconté partout que cet immense monsieur est mort récemment non? Et bien on vous a menti. A l’instar de Michael Jackson ou de Steve Jobs, Hugh Hefner ne mourra jamais.

Recent comments

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites